VAN GOGH ET LA MAISON JAUNE À ARLES

Classé dans : ACCUEIL, Coups de cœur | 0

«[…] Eh bien, j’ai aujourd’hui loué l’aile droite de cette construction, qui contient quatre pièces ou plutôt deux avec deux cabinets. C’est peint en jaune dehors, blanchi à la chaux à l’intérieur, en plein soleil, je l’ai loué à raison de 15 francs par moi […]. »

Vincent van Gogh, lettre de Vincent à Théo, mai 1888.

 

Il ne reste rien de cette maison à Arles, que décrit Vincent à son frère à la fin des années 80.
Seul un panneau sur une place circulaire (Place Lamartine) rappelle l’emplacement de cette demeure.

 

Place Lamartine aujourd’hui (2019) à Arles.

 

Van Gogh (1853-1890), La maison jaune, 1888, huile sur toile, 72 x 91,5 cm,
Amsterdam,
 musée Van Gogh.

 

On remarque à droite de la photographie le pont de chemin de fer que l’on aperçoit
également
 sur La maison jaune de Van Gogh.

 

Paul Signac (1863-1935), La maison de Van Gogh, Arles, place Lamartine,
1933, aquarelle.

 

La place Lamartine aujourd’hui (2019) à Arles.

 

Suivre odeshayes:

Inspecteur d'académie - Inspecteur pédagogique régional